Un article du journal Les Affaires aborde les résultats des recherches de la Chaire BMO en diversité et gouvernance sur le télétravail, en s’intéressant aux limites du modèle hybride tel qu’il est mis en place dans le contexte de la pandémie.

« La professeure titulaire à l’École de relations industrielles de l’Université de Montréal, Tania Saba, est on ne peut plus claire : « Le modèle hybride, quand il n’est pas réfléchi, devient source d’inefficacité. » Selon les conclusions de ses recherches, limiter son analyse à décider quels jours seront passés au boulot est loin d’être assez. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *