« Travailler de la maison, c’est s’éviter la congestion routière et les aléas des transports en commun. C’est aussi être moins dérangé, donc plus concentré, et travailler à son rythme. “C’est plus facile d’être à l’heure quand on travaille à distance, ça, c’est clair”, résume Tania Saba, professeure à l’École des relations industrielles et titulaire de la chaire BMO en diversité et gouvernance de l’Université de Montréal. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *