«Comme ses collègues, Tania Saba croit que la féminisation du leadership ouvre sur l’inclusion. Et qu’il faut continuer d’en parler haut et fort. «En 2021, 55% des sociétés cotées en bourse n’avaient encore aucune femme à leur conseil d’administration : c’est un problème. Il y a encore cette idée persistante qu’une femme recrutée à un poste stratégique, c’est un poste perdu pour un homme. On ne voit pas ça comme un avantage pour tout le monde!»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *